NINIKA

Pièce chorégraphique et musicale pour 3 interprètes
Durée : 45 mn
Création : 2011
A partir de 3 ans

 

Blanc de l’hiver, rouge parce que flamboyant… Ninika ou le bourgeon en basque est une ode au corps, au travers du vêtement et du mouvement, durant laquelle petits et grands partageront un fort moment de poésie et sensualité.
Cette pièce chorégraphique pour 3 danseurs où s’entrelacent langages contemporain et traditionnel basque s’adresse à un jeune public à partir de 3 ans. Aussi, poésie et absurde cadencent le fil des saynètes ; et Ninika, de par son ambiance rouge du sol, ses éléments cubiques gigognes blancs qui modèlent l’espace et le temps nous transporte vers l’essence… l’essence même du mouvement corporel.
Au travers du vêtement, de l ’histoire du costume, Ninika nous entraîne dans un voyage intemporel et transtemporel qui, au fil des saisons, habille et déshabille pour nous mettre face à une certaine nudité. Ainsi, Ninika trouve également une résonance dans un public adulte qui y trouvera sa propre lecture.

Distribution

Interprètes :

Arantxa Lannes
Célia Thomas
Jose Cazaubon

Chorégraphie :

Pantxika Telleria

Assistant à la mise en scène :

Joxelu BERASATEGI

Conseiller danse traditionnelle :

Jon Maya

Musique :

Joseba Irazoki

 

 

 

 

Création Lumières :

Javi Ulla

Scénographie et visuel:

Maialen Maritxalar

Costumes :

Karine Prins

Accessoires :

Annie Onchalo et Cie Suak

Production :

Marion Morin

La Presse en parle

« La compagnie Elirale de l’excellente chorégraphe « basque » Pantxika Telleria propose, avec « Ninika », un trio clair, poétique et sensuel pour évoquer les relations entre humains et avec la nature. Pas didactique mais ludique, ouvert et inspirant. »
Artistik Rezo, Thomas Hahn, juillet 2015.
 
« La compagnie EliralE de Pantxika Telleria parvient à rendre accessible la danse aux enfants dès trois ans, avec délicatesse et sensualité, tout en réécrivant la gestuelle traditionnelle basque. Sans doute l'une des meilleures propositions du "off" pour les familles. »
Journal La Croix, Marie Soyeux, juillet 2015.

« Danse contemporaine et danse traditionnelle basque se mêlent dans des chorégraphies épurées dont la légèreté n’exclut pas la puissance, qui nous emportent ailleurs comme en un rêve, dans un monde où seules règneraient l’harmonie, la délicatesse, l’élégance et l’innocence. »
Reg’Arts, Nicole Bourbon, juillet 2015.

« Mélangeant habilement les pas du folklore basque à des figures plus contemporaines, nous voilà embarqués dans ce monde blanc et rouge avec son arbre à tiroirs qui change au gré des saisons. Dans cet espace en perpétuel changement, on passe des futilités enfantines à des plaisirs d’un peu plus grands. »
DANSER Canal Historique, Agnès Izrine, juillet 2015.

« C’est à une forme de Sacre du printemps, un rituel de passage vers l’âge adulte, auquel nous assistons; un spectacle plaisant, bien interprété, tout en sensualité. Cette chorégraphie matinale est à découvrir. »
Théâtre du blog, Jean Couturier, juillet 2015.

« Un langage chorégraphique original, épuré, d'une grande beauté. Un spectacle à voir absolument en famille! »
Ma Librairie,  Claudia Lucia, juillet 2015.

Cliquer pour télécharger les photos du spectacle

NINIKA

  1. 1